Les inondations au maroc - فرسان الترافيك -

728x90 AdSpace

16‏/11‏/2015

Les inondations au maroc

Les inondations au maroc

EXEMPLE 1 :

Le Sud du Maroc a subi des pluies orageuses diluviennes du 21 au 30 novembre. Les orages ont entraîné la crue de plusieurs oueds (rivières) près des massifs du Haut et de l'Anti-Atlas. Au moins huit personnes sont mortes et 24 disparues dans les secteurs de Guelmim, Agadir-Ouarzazate et Marrakech. Une centaine de maisons en pisé ont été totalement ou partiellement détruites et une centaine de routes ont été coupées à la circulation/

Les inondations ont touché de larges secteurs du Sud marocain, au pied des massifs de l'Atlas, dont certains sommets culminent à plus de 4 000 mètres. La plupart des victimes ont été emportées par des oueds en crue. Alors que l'alerte météo a pris fin à midi, six personnes manquantes "demeurent activement recherchées".

Le Sud Maroc est en deuil. La brusque montée des oueds dans les régions de Guelmin et Ouarzazate ces derniers jours ont tué au moins 32 personnes et provoqué d’importants dégâts. Plusieurs personnes seraient encore portées disparues.

Les autorités locales accusent l’administration régionale et le gouvernement marocain de ne pas avoir pris les mesures nécessaires. Intempéries et crues ne sont pas rares au Maroc, mais l’intensité de ces précipitations a été qualifiée d’exceptionnelle.

Les eaux ont balayé de nombreuses maisons traditionnelles en pise. De nombreux éleveurs ont perdu leurs troupeaux.

Les opérations d‘évacuation en urgence ont permis de secourir plusieurs centaines de personnes depuis dimanche. Et des avions ont été affrétés pour rapatrier les touristes.

EXEMPLE 2 :

Une partie du sud du Maroc, où au moins 36 personnes ont péri le week-end dernier dans des inondations, était en "alerte maximale" vendredi en raison de nouvelles pluies torrentielles, selon les médias.

Moins d'une semaine après les dramatiques crues de multiples oueds (rivières), les régions de Guelmim, Agadir (sud-ouest) et Marrakech (sud) ont de nouveau été frappées par des intempéries: d'après la météorologie nationale, il est ainsi tombé en 24 heures près de 200 millimètres à Agadir, soit plus de la moitié des précipitations annuelles.

Aucune victime n'est pour l'heure à déplorer, mais les autorités ont annoncé que la route nationale reliant cette station balnéaire à la plaine de Marrakech, qui serpente à travers les premiers contreforts de l'Atlas, avait été fermée. L'autoroute, elle, est toujours ouverte et le tronçon est temporairement gratuit pour les usagers, a indiqué la Société nationale des autoroutes.

Autour de Marrakech, plusieurs ponts ont de nouveau été détruits par les oueds en crue, a constaté un photographe de l'AFP. Dans la région de Guelmim (sud-ouest, 200 km au sud d'Agadir), aux portes du Sahara, des routes étaient également coupées, selon l'agence MAP.

Ce secteur a été le plus touché le week-end dernier, avec une trentaine de morts, la plupart emportés par les crues. Cette fois, les intempéries ont donc aussi touché une large partie du littoral atlantique, sur 1 000 km, les vagues atteignant par endroits six à sept mètres.

Critiquées dans la presse, les autorités --nationales comme locales-- ont affirmé avoir pris un éventail de mesures d'urgence pour éviter de nouveaux drames, tout en appelant les citoyens à la plus grande prudence.
En début de soirée, une délégation, à la tête de laquelle figure le ministre de l'Intérieur Mohammed Hassad, a été envoyée dans les régions de Guelmim et Agadir, sur ordre du roi Mohammed VI, pour suivre la situation sur le terrain, a indiqué l'agence MAP, sans autre précisions.

Quelque 12 000 écoles avaient été préventivement fermées pour la journée, d'après le quotidien Akhbar al Yaoum. Jeudi soir, "le comité de vigilance" de la province du Haouz, au sud de Marrakech, avait de son côté affirmé être "en alerte maximale", indiquant avoir tenu "une série de réunion pour étudier l'ensemble des risques d'inondations (...) et les moyens d'intervention". Il avait détaillé le dispositif (hommes, véhicules d'intervention, camions, ambulances...) prêt à être déployé.

Dans le même temps, le ministère de l'Intérieur avait annoncé que plus d'une centaine de personnes "en situation de danger" avaient encore été secourues au cours des dernières 48 heures, y compris par des "moyens aériens".

Les crues et inondations ne sont pas rares dans le sud marocain, mais elles ont cette année un caractère exceptionnel: les cumuls de précipitation ont atteint jusqu'à 400 mm dans certains massifs de l'Atlas le week-end dernier.


>
طباعة الموضوع
Les inondations au maroc Reviewed by Traffic Warriors on 11/16/2015 Rating: 5 Les inondations au maroc EXEMPLE 1 : Le Sud du Maroc a subi des pluies orageuses diluviennes du 21 au 30 novembre. Les orages ont entr...

ليست هناك تعليقات:


تنبيه : الإساءة ممنوعة في التعليقات